Print

Nicolas Dupré, M.D., M.Sc., FRCP(C)

Chercheur régulier
Axe Neurosciences, HEJ
Professeur agrégé
Département de médecine
Faculté de médecine, Université Laval
 
 
 
 
 
 

Le Dr Dupré est neurologue au CHU de Québec-Université Laval, professeur agrégé au Département de médecine de la Faculté de médecine de l’Université Laval et directeur de la Clinique des maladies neuromusculaires et neurogénétiques CHU de Québec — Université Laval.

Le Dr Dupré a parfait sa formation médicale à l’université McGill et effectué sa résidence en neurologie à l’Université Laval. Il a complété sa formation postdoctorale à l’Hôpital et Institut Neurologique de Montréal et à l’Université Harvard. En 2007, il a fait la découverte d’un gène (syne-1) impliqué dans une nouvelle forme d’ataxie héréditaire fréquente dans le monde. Le Dr Dupré a également assumé un rôle important dans la découverte de l’implication du gène TARDBP dans l’étiologie de la sclérose latérale amyotrophique. Il est aujourd’hui impliqué dans plusieurs réseaux provinciaux, nationaux et internationaux contribuant à la découverte de gènes impliqués dans les maladies héréditaires neurologiques. Il a généré plus de 100 publications originales. Les réalisations remarquables du Dr Dupré lui ont valu plusieurs prix, dont le Prix de la Société québécoise des dystrophies musculaires en lien avec la Clinique des maladies neuromusculaires du CHU de Québec, volet SLA, en 2015.

Le volet recherche de la clinique s’est fortement développé depuis les dernières années avec la création du Réseau Parkinson Québec (rpq-qpn.ca) . Celui-ci met en lien les cliniciens avec les chercheurs fondamentalistes du domaine, leur donnant ainsi accès à un registre de près de 1000 patients. En plus de son programme clinique, Dr Dupré est impliqué dans des projets de recherche liant recherche clinique et fondamentale en collaboration avec le Dr François Gros-Louis du Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval/LOEX. Un de ces projets vise la découverte de biomarqueurs de la sclérose latérale amyotrophique, au niveau de la peau. Un autre projet important vise le développement d’un modèle de peau reconstruite pour l’étude de la neurofibromatose. Enfin, Dr Dupré collabore activement avec Dr Gros-Louis pour permettre l’identification de mécanismes pathogéniques et à la modélisation in vitro des anévrismes intracrâniens dans les populations inuite et canadienne-française. Le projet vient de faire l’objet d’un financement couvrant une période de 5 ans des IRSC.